Paramètres d’instance et de session

Administration Oracle, Divers Ajouter un commentaire

Les paramètres d’initialisation

Les ressources utilsées par une base, essentiellement ressources mémoires, buffers, processus et fichiers sont paramétrables, et permettent d’ajuster son fonctionnement, voire de faire de l’optimisation (tuning).
Certains paramètres ont des valeurs libres (dans un domaine de valeurs, bien sûr), d’autres plus restrictifs sont dépendants du systèmes d’exploitation, ou dérivés d’autres paramètres.

Lors de son démarrage, une instance Oracle lit ses paramètres dans un fichier, dit de démarrage ou d’initialisation.
La totalité des paramètres d’initialisation est décrite dans la documentation Oracle Oracle 10gR2 reference (attention PDF de 30MO!).

note : augmenter les ressources allouées ? la base en augmentant les valeurs de certains

paramètres est une bonne idée…jusqu’? un certain point. La mémoire ne peut pas,on s’en doute, être entièrement dévolue ? la SGA…
Quelle que soit la base il est obligatoire de spécifier explicitement au strict minimum 2 paramètres :

‘DB_NAME’ : le nom de la base de données
‘CONTROL_FILES’ : la liste des fichiers de contrôle utilisés

Les autres paramètres les plus fréquemment utilisés sont les suivants (S:statique, M:modifiable, D: dérivé d’un autre paramètre)

COMPATIBLE S Compatibilité arrière avec les versions précédentes (>= 9.2.0)
DB_DOMAIN S Nom de domaine, qui associé au DB_NAME donne un nom de base uniqueNom de domaine, qui associé au DB_NAME donne un nom de base unique
DB_RECOVERY_FILE_DEST M Répertoire de destination de la zone de FLASH recovery
LOG_ARCHIVE_DEST_n M Répertoire des fichiers REDO LOGS archivés
NLS_LANGUAGE D Langue utilisée (fonction de NLS_LANG dans l’environnement Unix ou windows)
NLS_TERRITORY M le territoire (France par ex). Impacte les dates, et la monnaie
OPEN_CURSORS M nb max de cursor ouvrable par une application
PGA_AGGREGATE_TARGET M si 0, dimensionnement auto de la PGA, pour les proccess utilisateur server
PROCESSES S nb max de process connectés ? Oracle (background et user)
SESSIONS D = 1,1 * PROCESSES
SGA_TARGET D si 0 auto dimensionnement de la SGA
SHARED_SERVER M 0 si serveur dédié, n = nb de serveurs partagés lancés au startup instance
SP_FILE S emplacement du SP File
UNDO_MANAGEMENT S Manual | Auto, par defaut Manual indique qu’on utilise des Rollback segments

Paramètres statiques et dynamiques

Certains paramètres peuvent être modifiés en temps réel, ils sont dits dynamiques, d’autres seront pris en compte au prochain redémarrage de la base, ils sont dits statiques.
Les paramètres dynamiques peuvent être modifiés pour la durée de la session,, pour la durée de l’instance ou de manière permanente avec la commande ‘ALTER SESSION’ ou ‘ALTER SYSTEM’.
Voici les syntaxes :

ALTER SESSION SET =
ALTER SYSTEM SET = [SCOPE = MEMORY | SPFILE | BOTH] [DEFERRED] [COMMENT = '']

exemples

SQL> ALTER SESSION SET NLS_LANGUAGE=’FRENCH’;


Informations sur les paramètres

On peut utiliser les commandes SQL*Plus SHOW :

SQL> SHOW PARAMETER

active_instance_count integer  
aq_tm_processes integer 0
archive_lag_target integer 0
asm_diskgroups string  
asm_diskstring string  
asm_power_limit integer 1
audit_file_dest string F:ORACLEPRODUCT10.2.0ADMIN ORCLADUMP
audit_sys_operations boolean FALSE
audit_trail string NONE
background_core_dump string partial
background_dump_dest string F:ORACLEPRODUCT10.2.0ADMIN ORCLBDUMP
backup_tape_io_slaves… boolean… FALSE…

ou en filtrant avec un mot clé :

SQL> SHOW PARAMETER AUDIT

audit_file_dest string F:ORACLEPRODUCT10.2.0ADMIN ORCLADUMP
audit_sys_operations boolean FALSE
audit_trail string NONE

ou utiliser des vues virtuelles du dictionnaire :

V$PARAMETER : les paramètres en cours d’utilisation (de la session donc…)
V$PARAMETER2 : les mêmes, mais mieux présentés…
V$SPPARAMETER : les paramètres du SPFILE (valable au (re)démarrage de l’instance)
V$SYSTEM_PARAMETER : paramètres de l’instance en cours en mémoire

SQL> select a.name, a.value courante, sp.value sp_file, mem.value memoire
from v$parameter a, v$spparameter sp, v$system_parameter mem
where a.name=sp.name
and mem.name=a.name
and a.name = ‘open_cursors’

NAME COURANTE SP_FILE MEMOIRE
open_cursors 1100 1100 1100

SQL> alter system set open_cursors=1200;
– on modifie la valeur courante de l’instance, ce qui a un impact sur la session
– mais ne sera plus valable au redemarrage de la base (spfile non modifié…)

NAME COURANTE SP_FILE MEMOIRE
open_cursors 1200 1100 1200

SQL> — infos sur parametres, par defaut ou non ?
SQL> SELECT NAME , VALUE, ISDEFAULT, DESCRIPTION
FROM V$PARAMETER

NAMEtracefile_identifier VALUE ISDEFAULTTRUE DESCRIPTIONtrace file custom identifier
lock_name_space   TRUE lock name space used for generating lock names for standby/clone database
processes 150 FALSE user processes
sessions 170 TRUE user and system sessions
timed_statistics TRUE TRUE maintain internal timing statistics
timed_os_statistics 0 TRUE internal os statistic gathering interval in seconds

SQL> — combine de parametres spécifiés dans le SPFILE ?
SQL> SELECT count(*)
FROM V$SPPARAMETER
WHERE ISSPECIFIED IS TRUE
COUNT(*)
———-
23

Faire un commentaire